Le handicap sensoriel

Il référence aux difficultés liées aux organes sensoriels.
On distingue deux types de handicap sensoriel.

Le handicap visuel

Le handicap visuel : une déficience de la fonction visuelle
Il est de deux ordres :

  • l’acuité visuelle est très faible ;
  • le champ visuel est trop restreint.
    Les causes peuvent être des maladies comme la cataracte (opacification d’une lentille interne) ou le glaucome (touchant le nerf optique), ou héréditaires.
    Exemples : cécité et malvoyance, amblyopie, achromatopsie

Les conséquences sur les apprentissages

Difficultés pour :

  • communiquer à l’écrit ;
  • se repérer dans l’espace ;
  • se déplacer ;
  • se repérer en géométrie ;
  • construction des représentations du « réel » ;
  • lire et produire des textes ;
  • travailler en autonomie ;

Le handicap auditif

Il désigne une perte partielle (mal entendant) ou totale de l’audition
Le handicap auditif peut parfois entraîner des troubles de la parole. Il peut être présent dès la naissance ou acquis durant la vie de la personne.
Les causes de la surdité peuvent être génétiques, virales ou parasitaires (pendant la grossesse), dues à des maladies comme la méningite, ototoxicité médicamenteuse, accidentelles ou par un traumatisme sonore.

Les conséquences sur les apprentissages

Difficultés pour :

  • communiquer ;
  • comprendre ;
  • s’exprimer ;
  • langage écrit ;
  • manque de vocabulaire.

A retenir
Le handicap sensoriel résulte de l’atteinte d’un ou plusieurs sens. Il se caractérise majoritairement par des incapacités issues d’une déficience auditive ou visuelle.

Haut de page ↑  
Secured By miniOrange